Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #je parle de ouam catégorie

Travaux finis à 100% emménagement à 65%

Hé coucou, je passe en vitesse, c'était pour vous dire que ça y est : on est posés ! On est enfin chez nous, oh si vous saviez le bonheur que c'est, comme c'est bon de savourer cette joie, cette plénitude du travail fini ! *petites larmes de joie*

Pfiou ... bon maintenant il suffit juste de continuer de faire rentrer un appart' de 8Om² dans un 66m² ... du courage vous dites ? Oui oui ^-^ j'en ai !

Bisous bisous les gens.

Au fait, pendant mes pauses j'arrive à faire quelques rangs de tricot hi hi ....

Voir les commentaires

Être malade et rester vivant (partie 1)

Avant j'étais quelqu'un de forminable, maintenant je me sens fort minable.
Ces paroles ne sont  bien évidement pas de moi, mais j'ai trouvé dans cette chanson de Stromaë  un écho à ma situation.
Formidable je ne l'étais en fai,t pas plus hier que je ne le suis aujourd'hui par contre minable ...
Cette situation, cette maladie sans nom me met minable.

Le genre humain adore classer ses indivus selon des codes très stricts, les mettre dans des petites cases ; on  peut rarement  être dans 2 cases à la fois.

Moi je fais fort, je suis l'humaine de  Schrödinger.
J'arrive à la fois à être  au chômage et dans l'impossibilité de travailler, d'être sans ressources sans pour autant pouvoir toucher les minimas sociaux français et être malade sans savoir ce que j'ai.
Quand cette situation est exceptionnelle, on n'a pas  le temps de s'y habituer, elle est tellement absurde, quand elle dure depuis des mois on se sent parfois fort minable.


Aujourd'hui j'ai appris que le grand professeur en neurologie avec qui j'ai rendez-vous, ne me recevra pas avant 6 mois.




... formidable ...

 

 


 

 

 

Allez courage ...

Voir les commentaires

Réflexion sur la vie, la beauté et la maladie

couverture sakura

 

La Vie est belle et se suffit à elle-même. Il ne sert à rien de lui trouver un sens, elle n'en a pas, elle s'offre simplement à nous, à nous de l'accepter et en d'en faire ce que bon nous semble.


Je me  sens bien plus heureuse depuis que je me sais malade. Je sais désormais apprécier pleinement de ne rien faire, parce que je ne fais pas "rien" non, bien au contraire, je vis et c'est déjà bien, c'est déjà beau.

 
Pas sûre que la Vie soit belle, elle n'est que ce que nous en faisons. Si nous voulons en faire quelque chose de beau, elle s'efforçera de l'être, si nous nous acharnons à la changer, elle nous fera détester notre existence.
 

 

Je ne sais pas s'il y existe un ou même plusieurs Dieu, mais la Vie est un véritable don, don de la Nature ou don de soi.

 

Il ne faut pas essayer de la "vivre à fond" il faut simplement la vivre du mieux qu'on peut, du mieux qu'on veut.
 

Je suis malade, oui, je le reconnais, mais je suis en vie ; sinon, je ne pourrais pas être malade.

Voir les commentaires

L'envie d'écrire sur son blog

Comment elle vient, quand ? Qui peut le dire...

 

 

Des fois on en a besoin, des fois le besoin s'impose à nous.

 

Certes, le plus souvent ce n'est pas de la jolie prose,

mais qu'importe. C'est là, c'est sorti, posé, écrit.

Quand écrire ? on dit souvent à tête reposée,

oui mais

quand notre tête ne nous laisse pas nous reposer ;

on n'écrit pas ?

 

On y renonce ?

 

J'aimerais tant écrire, avoir cette facilité à sortir

évacuer ce que je pense.

 

 

Aujourd'hui ce que je pense, c'est ce que je suis malade.

 

 

Demain, peut-être, je l'accepterais.

 

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>